Connexion & Contrôle
March 8, 2017

10 Conseils pour des Problèmes de Comportement

10 règles de base qui vous aideront à apprendre un comportement plus souhaitable à votre chien.
Par Suzanne Clothier

A un moment ou un autre, chaque propriétaire doit faire face aux problèmes de comportement.  Comprendre pourquoi votre chien fait ce qu’il fait, et comment gérer la situation correctement, peut aider à résoudre rapidement les problèmes.

Voici quelques directives de base qui s’appliquent à presque toutes les situations problématiques :
Si vous contrôlez le chien, vous contrôlez la situation.  En attachant un collier et une laisse, vous pouvez contrôler le chien.  Pour beaucoup de chiens, leur matériel d’éducation signifie que c’est le moment pour travailler, pas pour jouer, et cela peut aider dans une situation problématique.  Un chien qui est en laisse ne peut pas se fuir ou courir après des personnes ou d’autres animaux, et son propriétaire a l’opportunité de l’aider à comprendre ce qu’il doit faire en le guidant avec la laisse et le collier.

Soyez positif.  Au lieu de dire « NON », essayez de donner à votre chien quelque chose de positif qu’il peut faire pour vous, comme « Assis » ou « Au Pied ».  Cette approche positive signifie que vous pouvez le félicitez généreusement pour ses bonnes actions, au lieu de simplement lui crier dessus.  Par exemple, on peut demander à un chien qui saute de s’asseoir, et l’aider si nécessaire, puis le féliciter pour l’assis.

Laissez un chien être un chien.  Souvent, ce que les propriétaires considèrent comme un problème de comportement est tout simplement le comportement d’un chien normal qu’ils trouvent désagréables ou gênants.  Par exemple, creuser est une activité canine naturelle mais pénible pour un propriétaire qui est fière de son jardin.  Au lieu de le gronder pour quelque chose qui est naturelle pour lui, ça serait plus respectueux de mettre en place un endroit dans lequel vous avez enterré des petites friandises pour le rendre plus attrayant que le reste du jardin, et félicitez votre chien quand il creuse dans « son » jardin.

Chaque fois que des comportements naturels rentrent en conflit avec ce que vous aimerez, devenez créatif et essayez de trouver un débouché pour des passe-temps et activités qui sont appropriés pour vous deux.

Soyez cohérent.  Il est injuste pour le chien quand vous changez les règles en fonction de comment vous êtes habillé, qui est en visite ou la journée que vous avez eu.  Si votre chien est autorisé sur le canapé, il sera confus quand vous criez sur lui parce que tante Bess est en visite et elle ne pense pas que les chiens doivent s’asseoir sur des chaises !  S’il a le droit de sauter sur vous quand vous portez un jean et un sweat, ne soyez pas surpris s’il ne peut pas faire la différence entre cela et votre meilleure robe de soirée.  Quels que soit vos règles, il faut les garder cohérente.

Demandez à votre chien de gagner ce qu’il veut.  Alors que tout le monde a besoin de quelques cadeaux de temps en temps, votre chien ne pensera pas que vous êtes un propriétaire merveilleux si vous jouez avec lui, marchez avec lui, lui donnez à manger et le caressez quand il le demande.  En fait, cela crée souvent des problèmes car du point de vue du chien un propriétaire qui peut être « formé » si bien que ça ne mérite pas beaucoup de respect.  Apprenez à votre chien à dire « s’il vous plaît » en s’asseyant, se couchant ou en faisant une autre commande avant qu’il obtient ce qu’il veut.

Soyez clair.  Les propriétaires embrouillent souvent les chiens en changeant les mots ou les commandes, les répètent encore et encore sans montrer au chien ce qu’ils veulent, et le pire de tout, supposent que le chien comprend.

En cas de doute, montrez doucement à votre chien exactement ce que vous voulez dire, en donnant la commande en même temps afin qu’il puisse associer les deux.  Utilisez des commandes claire et pragmatique en adressant votre chien et assurez-vous que le ton de votre voix est excité, enthousiaste et joyeux.

Rappelez-vous que si nous utilisons des mots pour communiquer, les chiens sont des maîtres de la lecture du langage du corps.  Si votre langage corporel dit au chien une chose, mais votre voix dit quelque chose d’autre, votre chien va croire uniquement votre langage corporel.   C’est la raison pour laquelle les personnes qui se baissent vers le chien en grondant « Non, non, non » reçoivent souvent un aboiement joyeux – la posture de leurs corps est plus une posture d’un chien invitant le jeu plutôt qu’un chien qui est agacé ou en colère.

Exercice, exercice, exercice !  La cause la plus fréquente de problèmes de comportement est l’ennui et la manque d’exercice suffisant.  Pendant que vous travaillez ou que vous n’êtes pas à la maison, votre chien a peu ou rien à faire et son besoin d’exercice ne va pas disparaître.  Un jardin ou une maison familière est ennuyeux, et peu de chien s’exercent sans l’interaction de leurs propriétaires.  Prenez le temps de jouer avec votre chien, fait du footing avec lui, une promenade dans la forêt, une baignade ou une longue promenade vif.  Un chien fatigué est toujours un chien sage !

Apportez une stimulation mentale.  Dr. Roger Abrante conseil l’utilisation de 1/3 de la nourriture de votre chien comme friandises à gagner pendant l’entraînement, 1/3 à donner comme d’habitude dans sa gamelle et 1/3 à « chasser » (essayez un Buster Cube, un jouet ingénieux que le chien doit constamment travailler pour recevoir quelques croquettes à la fois.  Même un Border Collie sera amusé pendant des heures !  Les Buster Cubes sont disponible chez des animaleries ou sur DogWise.com.)  Ce programme 1/3-1/3-1/3 « seule à la maison » aide votre chien à dépenser un peu d’énergie et fournit une stimulation indispensable.

Comprenez le patrimoine génétique de votre chien.  Que vous possédiez un Doberman, un Beagle, un Samoyède ou un Westie, il est important de comprendre ce que votre chien a été créé pour faire.  Les propriétaires oublient souvent que le comportement qui pousse un chien à courir ou à rester près de vous, de chasser ou de garder, courir après et tuer ou rassembler, travailler avec des gens ou travailler de façon autonome, sont tous le résultat de générations de traits soigneusement sélectionnés.  Recherchez l’histoire de la race, et parlez avec des gens qui comprennent les caractéristiques de votre race.  Vous pouvez constater que les tendances de Médor, qu’ils soient gênants ou amusants, sont précisément les choses qui font ce qu’il est.  Vous pourrez alors décider de la meilleure façon de travailler avec les instincts de votre chien et là où vous avez besoin de concentrer sur les efforts de formation.

Formez votre chien.  Chaque chien doit avoir des bonnes manières, mais les chiens ne sont pas nés en sachant comment se comporter.  Prenez le temps de former votre chien régulièrement en utilisant des méthodes positives et aimables.  Trouvez un cours près de chez vous qui a des méthodes et philosophies que vous appréciez.  Si vous êtes face à un problème de comportement que vous ne pouvez pas résoudre, demandez aux personnes dont vous avez confiance une recommandation d’un formateur expérimenté et obtenez rapidement de l’aide professionnelle.  Le plus tôt que vous commencez à travailler sur un problème, le plus rapidement vous l’aurez résolu.

Traduit par Corine Graham, Berger Australien – http://www.redwood-ranch.com

By choosing to use this article you agree to our article usage terms

“10 Conseils pour des Problèmes de Comportement” by Suzanne Clothier