Même si…
March 8, 2017
Recommandations pour l’Apprentissage de la Maîtrise de Soi
March 8, 2017

Permission, Pas Permissif

Hyperactif !

Hors de contrôle !

Problèmes d’impulsion !

Réactive !

Manque de maîtrise de soi !

Les étiquettes sont facilement appliquées à tant de chiens, mais le maître n’est souvent même pas considéré comme faisant partie de la dynamique qui contribue au comportement du chien.

Un énorme problème que je vois encore et encore, c’est que les maîtres souvent permettent silencieusement au chien de faire ce qu’il veut.  Les maîtres peuvent avoir un long dialogue dans leurs têtes à tout moment :

• « Oh, il adore son ami Buster.  Je suis tellement content qu’il a des amis canins.  Ce n’est pas étonnant qu’il tire si fort, il a vu son ami ! »
• « Elle était si maltraité, je suis juste ravi qu’elle me tire pour rencontrer de nouvelles personnes ! »
• « Je sais qu’il est tellement excité quand il voit des [moutons – écureuils – chats – hérissons – ballons – eau – jouets – remplir avec votre choix], je ne peux pas le contrôler ! »

Vous savez ce que le chien entend de maîtres qui sont occupés à justifier et rationaliser le comportement de leur chien ? Rien.

Vous savez ce que le chien peut croire ?

• « Si je vois mon ami Buster, je peux la tirer pour aller vers lui.  Elle bouge un peu lentement et elle tire aussi. »
• « Je peux aller dire bonjour à qui je veux.  Mon maître ne fait pas partie de cela. »
• « Je n’ai pas besoin de faire attention à mon maître quand il y a des choses plus intéressantes à voir, faire ou chasser. »

Pour savoir si vous pouvez être permissif plutôt que quelqu’un qui donne la permission au chien de faire X, Y ou Z, essayez cette expérience de Film Muet :

Filmez-vous en train de travailler ou tout simplement de marcher avec votre chien.  Montrez-la à un ami.  Demandez-les ce qu’ils pensent  que vous êtes en train de travailler dans cette vidéo.  Demandez-les quelles sont les règles que vous avez concernant le comportement de votre chien basés sur cette vidéo.  Vous pourriez être surpris !

Comme un public qui regarde un film muet, les chiens doivent deviner par l’action, et non pas par les mots, ce qui se passe et ce qui est prévu.  Lorsque la permission est implicite – ce qui signifie qu’il n’est pas clairement stipulé – le chien peut naturellement devenir confus et peut finir par penser qu’il peut faire ce qu’il veut sans avoir besoin de vérifier avec vous.

Une permission explicite implique des signaux délibérés que le chien peut entendre, sentir, voir.  C’est peut-être des indices verbaux, des repères visuels,  ou même des indices de touché.  Ce peut être aussi l’ensemble de votre langage et actions corporels.  Par exemple, quand je dis « Va dire bonjour » je laisse tomber ma tête brièvement, j’étends un bras ou une main vers la personne/animal, et j’avance vers eux avec mon chien.  Cela rend mon message « va dire bonjour » très clair pour le chien.  Et c’est très différent du message utilisant tout le corps de « non, désolé, pas maintenant » que je peux donner dans une autre situation.

Lorsque vous donnez une permission explicite, vous gagnez beaucoup :

• La clarté pour vous et le chien sur ce qui est prévu et permis.
• Le contrôle du comportement, en particulier le comportement motivé par de fortes motivations.

Le message à emporter pour votre chien c’est que si je peux dire  « Va dire bonjour ! » parfois, je peux aussi dire « pas maintenant » à d’autres.  Cela permet au chien de bien comprendre qu’il y a des moments où le comportement X est acceptable, mais il y a des moments où il n’est pas acceptable.

Traduit par Corine Graham,Berger Australiens
http://www.redwood-ranch.com


By choosing to use this article you agree to our article usage terms

“Permission, Pas Permissif” by Suzanne Clothier